AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
~ Merci de privilégier les pseudos sous cette forme : Prénom Nom
N'hésitez pas à remonter les sujets sur BAZZART & PRD.
Merci les loulous ♥️♥️

Partagez | .
 

 jessalyn ☆ whispers in the dark

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Jessalyn Wakefield
❖ I LIVE FOR THE APPLAUSE.
RUMEURS LANCÉES : 409
CÉLÉBRITÉ : mila kunis
PSEUDO : sally ☆ blueberry
AVEC NOUS DEPUIS : 25/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

~ ~ ~


i.d cart
RÉPERTOIRE:
ADRESSE: # 2451 rue st-james
DISPONIBILITÉ RP:

MessageSujet: jessalyn ☆ whispers in the dark   Sam 16 Nov - 1:13




AVATAR ft. MILA KUNIS ~ CRÉDITS mkunis@tumblr

jessalyn shannon wakefield
noms ~ Wakefield. prénoms ~ Jessalyn Shannon. lieu de naissance ~ Boston, Massachusetts. âge ~ 28 ans. emploi/études ~ Avocate. nationalité ~ Américaine. origines ~ Espagnole. statut financier ~ Aisée. statut marital ~ Mariée à Jace Wakefield. orientation sexuelle ~ Hétérosexuelle. groupe ~ Grown Ups. célébrité ~ Mila Kunis.

Elle commence toujours sa journée par une marche matinale à 6 heures du matin ainsi que par un thé ☍ Elle est enfant unique et elle ne s'en plaint pas ☍ Elle est mariée depuis trois ans au même homme, Jace Wakefield ☍ Elle a les initiales JW sur le poignet qu'elle s'est fait faire deux semaines après son mariage ☍ Elle est allergique aux fraises ainsi qu'au pollen ☍ Elle porte souvent des talons hauts ☍ Elle est disciplinée et toujours à ses affaires ☍ Elle suit des cours de kickboxing depuis son arrivée à Lemons, il y a trois ans ☍ Elle est froide aux premiers abords ☍ Elle a un faible pour la crème glacée à la vanille ☍ Jessy a un chien prénommé Kid, qu'elle prend pour son enfant ☍ Elle ne sait pas si elle veut des enfants, mais Jace en veut.. Ce qui équivaut à un sujet de dispute ☍ Elle n'est plus certaine de ressentir quelque chose pour son mari, mais malgré tout elle l'aime d'un amour indéfini ☍ Elle a l'air d'avoir une volonté de fer, mais elle craque rapidement ☍ Elle aime son métier d'avocate ☍ Elle a fait ses études à Harvard ☍ Elle sait qu'elle a un charme et elle l'use souvent auprès de ses collègues célibataires ou à la cour ☍ Jessalyn vient d'une famille plutôt aisée et son père est PDG des hôtels Burton ☍ Elle a perdue sa virginité à l'âge de seize ans ☍ Jessalyn est : aventureuse, sarcastique, franche, trop directe, romantique, jalouse, souriante, mesquine, intelligente, manipulatrice, généreuse, rancunière, confiante, têtue, altruiste, indépendante, réservée, froide, sportive, dure, sensible.

LITTLE MYSELF:
 

_________________


~ kiss me hard before you go, summertime sadness I just wanted you to know that, baby, you're the best ~

I got my red dress on tonight dancing in the dark in the pale moonlight done my hair up real big beauty queen style high heels off, I'm feeling alive. Oh, my God, I feel it in the air telephone wires above are sizzling like a snare honey, I'm on fire, I feel it everywhere nothing scares me anymore I've got that summertime, summertime sadness. Oh, oh, oh, oh, oh I'm feelin' electric tonight cruising down the coast goin' 'bout 99 got my bad baby by my heavenly side I know if I go, I'll die happy tonight.


Dernière édition par Jessalyn Wakefield le Dim 24 Nov - 0:41, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Jessalyn Wakefield
❖ I LIVE FOR THE APPLAUSE.
RUMEURS LANCÉES : 409
CÉLÉBRITÉ : mila kunis
PSEUDO : sally ☆ blueberry
AVEC NOUS DEPUIS : 25/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

~ ~ ~


i.d cart
RÉPERTOIRE:
ADRESSE: # 2451 rue st-james
DISPONIBILITÉ RP:

MessageSujet: Re: jessalyn ☆ whispers in the dark   Sam 16 Nov - 1:13

BOSTON, MASSACHUSETTS
16 AOÛT 1990 (cinq ans) - maison des Burton

« Dorothé ? Dorothé ? Où êtes-vous pour l'amour de Dieu ? » S'écriait sa mère en faisant, au passage, de la marche rapide afin de trouver plus rapidement la gouvernante de sa fille. Passant dans toutes les pièces, Sofia arriva enfin dans la cuisine où elle trouva Dorothé. Dorothé, qui préparait le repas de la petite Jessalyn. « Dorothé ! Je vous appelle depuis au moins cinq minutes ! » La voix de Sofia est agaçante, Dorothé ne l'aime pas du tout, mais elle doit vivre avec cette voix. « Oui, Mademoiselle Burton, que puis-je faire pour vous ? » Sofia esquisse un léger sourire, ce sourire que Dorothé n'aime pas chez sa maîtresse. « J'aimerais que vous vous occupiez de Jessalyn... Afin de me préparer pour le gala de ce soir ! » Quelque chose dans sa voix fait comprendre à Dorothé que Mademoiselle Burton désire que sa petite fille, son unique enfant, son seul bébé ne soit pas dans ses jambes afin de se préparer pour atteindre la perfection. Cependant, Dorothé sait que Sofia est incapable de s'occuper de sa petite fille de cinq ans et qu'elle ne supporte pas la voix de Jessalyn, malgré le fait qu'elle soit de son sang. Elle en est incapable pour la seule raison qu'elle n'a pas la fibre maternelle et qu'elle a manqué d'amour maternel, également, durant son enfance. Le seul problème est que Dorothé doit s'occuper du repas de Jessie et qu'elle ignore où celle-ci peut bien être. « J'irais la chercher après avoir terminé avec le repas, Mademoiselle Burton ! » Un instant, Sofia regarde le sol, remonte le regard vers Dorothé, croise les bras sous sa poitrine et s'apprête à virer sa gouvernante, mais se ravise au dernier moment puis déclare : « Non, j'ai besoin que vous vous en occupiez maintenant... Je ne peux pas supporter Jessalyn aujourd'hui ! » Sofia reprends son souffle après avoir, presque, crié qu'elle était incapable de supporter sa propre fille. « Comprenez que c'est un gala très important, important pour moi... Et Alfred ! Alors, cessez de cuisiner et venez chercher Jessalyn, immédiatement ! » Sofia tourne les talons, closant également la discussion entre elle et Dorothé. Dans un soupir, Dorothé cesse de couper les légumes, s'essuie les mains sur son torchon et se prends la même direction que Sofia a fait trois minutes, auparavant. À son tour, elle monte les quinzaines de marche pour ensuite prendre la direction de la pièce des maîtres où elle retrouve la maîtresse des lieux, Mademoiselle Sofia Burton. Un coup d’œil lui suffit amplement pour cibler Jessalyn, qui dans un coin joue avec ses poupées ou qui regarde sa mère s'habiller avec des étincelles dans les yeux. Jessalyn ne détourne même pas le regard lorsque Dorothé s'approche d'elle sous le regard de Sofia. Enfin, la gouvernante se penche vers la fillette, lui sourit et empoigne sa poupée favorite, Maddie. Jessalyn détourne le regard trois secondes pour voir Dorothé avec Maddie dans les mains et elle comprends. Elle comprends qu'elle doit quitter la pièce parce qu'elle dérange sa mère. Pourtant, elle ne comprends pas parce qu'elle ne fait aucun son, aucun bruit. Elle est muette. En réalité, sa présence dérange sa mère, mais elle est encore trop jeune pour comprendre cela. Et ce n'est pas de sa faute si sa mère est incapable de rester quelques minutes avec elle, non ce n'est pas de sa faute si elle est née dans la mauvaise famille ou plutôt née de la mauvaise mère. Dorothé s'approche un peu plus de Jessie, lui murmure à l'oreille et se relevant à son tour, elle prends la main tendue de Dorothé. Ces yeux sont larmoyants presque miroitants. Puis, elles quittent la grande pièce, mais sans que la fillette aille jeter un regard derrière elle et voir que sa mère ne l'a regarde même pas. « Dorothé, une dernière chose.. Assurez-vous que Jessalyn soit convenable pour ce soir ! Je n'ai pas envie que les invités se moquent de notre enfant » « Bien, Mademoiselle Burton » Elle a le cœur brisé. Littéralement. Dorothé et Jessalyn empruntent le même chemin que la gouvernante a fait avant de venir chercher Jessalyn. Ensemble, elles descendent les escaliers et se dirigent de nouveau vers la cuisine où Dorothé assoit la petite fille sur un banc pour ensuite retourner à sa première tâche : le repas de Jessalyn. Dorothé voit bien que sa petite puce a le cœur brisé, mais elle n'y peut pas. Elle ne peut rien faire contre le fait que Jessalyn soit née dans une famille comme celle-ci où les parents sont pratiquement toujours absents. « Après, on ira te mettre toute jolie, ma puce » Jessalyn regarde sa gouvernante, la remplaçante de l'amour maternel dont elle est victime depuis sa naissance. « Pourquoi maman ne veut jamais que je reste lorsqu'elle s'habille ? J'aime beaucoup regarder maman s'habiller » « Je sais, ma chérie, je suis désolée ! » Dorothé ignore même la raison pour laquelle elle s'excuse, mais elle a l'impression qu'elle a le devoir de le faire. S'excuser auprès de Jessalyn pour avoir une mère aussi peu attachante et froide envers le pauvre cœur de Jessie. « Ta mère est une femme très occupée, tu sais Jessalyn ? Ce n'est pas de sa faute, ma puce. » Jessalyn soupire et caresse les cheveux de Maddie. « Elle t'aime, tu le sais, n'est-ce pas ? » Jessalyn hoche la tête sans même savoir si c'est la vérité et Dorothé a prononcé ces mots sans même savoir également si sa mère l'aime vraiment. « Je peux aller jouer dehors Dora ? » Questionne la fillette et avec un sourire triste, Dorothé acquiesce, se dirige vers Jessalyn pour débarquer cette dernière du banc et l'a regarde se diriger vers la cour arrière de sa maison. Dorothé se sent triste pour Jessalyn.

BOSTON, MASSACHUSETTS
8 OCTOBRE 1997 (douze ans) - jessalyn et andrew

« Andrew Robert Fitzgerald Junior, descends dire bonjour à nos invités ! » Avec une nonchalance impeccable, un jeune garçon descend les escaliers avec une lenteur que sa mère déteste. Jessalyn ne peut s'empêcher d'esquisser un petit sourire en voyant combien cet Andrew se moque des ordres de sa mère. Au fond, c'est parce qu'elle aimerait beaucoup avoir la même nonchalance envers sa mère, mais Jessalyn est incapable d'avoir la moindre nonchalance lorsque ça concerne sa mère pour l'unique que, malgré le peu d'amour qu'elle lui donne, Jessalyn voue un certain culte à sa mère. « Andi, arrête de te moquer de moi devant nos invités ou sinon je t'interdis de jeux vidéos pour une semaine ! » Le temps qu'elle ait prononcé ces mots, Andrew est déjà sur le plancher de bois franc de sa maison, souriant à sa mère. Cette dernière lève les yeux au ciel, subtilement et se tourne vers les parents de Jessalyn avec un sourire faux accroché aux lèvres. « Sofia, Alfred voici mon plus jeune garçon, Andrew. Andrew dit bonjour à la famille Burton ! » « S'lut ! Je peux retourner dans ma chambre, maintenant, maman ? » Sa réponse lui vaut un léger coup derrière la tête de la part de son père et ce geste fait sursauté Jessalyn. « Veuillez pardonner le comportement de notre fils ! » « Ne vous inquiétez pas à ce propos, mon ami ! » Jessalyn suit la conversation avec un ennui mortel qui se reflète dans ses yeux. « Non, tu ne remontes pas dans ta chambre Andrew, tu vas tenir compagnie à Jessalyn, la fille de Alfred ! » Les yeux de Andrew vont rencontrer les yeux de Jessalyn qui, après dix secondes, baisse le regard vers le sol. « Très bien alors, c'est par ici Monsieur et Madame Burton » Les parents d'Andrew tournent les talons et se dirigent, suivis de près par les parents de Jessalyn vers le salon principal. « Comment tu t'appelles ? » « Jessalyn » « Jessie, ça te va Jessie ? Je suis sûr que oui... Suis-moi ! » Andrew monte une marche puis une deuxième et une troisième avant de se retourner pour constater que Jessalyn n'a toujours pas monté une seule marche. « Tu me suis ou pas ? C'est à ton choix, moi je m'en moque » Jessalyn replace une mèche de ses cheveux derrière son oreille, monte une marche et suit Andrew jusqu'à sa chambre. « Tu sais jouée aux jeux vidéos, pas vrai ? Je l'espère en tout cas, sinon tu rates quelque chose de ta vie » Quelques instants, Jessalyn reste ahurie par le ton de voix qu'emprunte Andrew lorsqu'il, semble, l'a traiter d'ignorante. « Tu sais, je ne suis pas si ignorante que ça ! Bien sûr que je sais joué aux jeux vidéos » Andrew s'assoit sur un fauteuil et recommence à jouer. « Excuse-moi, princesse ! » « Tu es toujours aussi idiot ? » Au lieu de renvoyer une autre pique, Andrew préfère rire de la remarque de Jessalyn. À son tour, Jessalyn s'assoit sur le fauteuil près de celui de Andrew et commence à jouer aux jeux vidéos avec ce qui va devenir son premier copain, mais qui est, en cet instant, un simple inconnu qui se conduit très mal envers elle. « C'est bon, t'es bien meilleure que je pensais ! » Jessalyn arque un sourcil avec un sourire pour ensuite relever une épaule dans un mouvement de nonchalance. « Tes parents sont toujours comme ça ? » « Qu'est-ce que tu veux dire ? » Andrew rit encore, mais cette fois cela dure plus longtemps. C'est un rire profond. Un rire qui signifie qu'il est vraiment amusé par la situation. « Tu sais ce que je veux... Tes... Nos parents sont identiques, ils ne se préoccupent que des apparences et lorsqu'on fait un pas de travers, ils sont prêts à nous envoyer en maison de correction » Andrew se tourne vers Jessalyn, qui reste là dans ses pensées. Elle sait qu'il n'a pas tort, mais elle ne veut pas l'admettre. Elle est encore trop naïve pour comprendre que ces parents ne se préoccupent que des bonnes images. « Je ne sais pas ce que tu veux dire, mes parents sont parfaitement normaux ! » « Ouais, c'est ça... Je vais faire semblant de te croire si tu permets, princesse ! » Dans un mouvement brusque, Jessalyn lâche la manette et se lève dans un bond, légèrement furieuse. « C'est bon, arrête de me surnommer princesse espèce d'idiot ! Tu peux jouer seul, d'accord ? J'en ai ma claque de t'entendre dire des stupidités sur mes parents, tu ne les connais même pas tu m'as compris ? » Un sourire est présent sur les lèvres d'Andrew et furieuse, Jessalyn tourne les talons pour quitter la chambre de ce dernier, descendre les escaliers et se diriger vers le salon principal où elle retrouve ces parents et ceux d'Andrew dans une grande discussion. « Il y a un problème, ma chérie ? » Elle fait signe que non, reprends son souffle, essaie de calmer la tempête qui se passe dans son esprit, enfonce ces mains dans ses poches et dit d'une petite voix : « Non, mais je suis fatiguée, alors je crois que je vais rentrer à la maison, d'accord ? » Son père acquiesce à sa requête et dans un sourire, elle souhaite bonne nuit aux parents Fitzgerald, se dirige vers la sortie, croise Andrew qui affiche toujours son sourire, sort de la demeure et rentre chez elle, furieuse.

BOSTON, MASSACHUSETTS
7 MAI 2001 (seize ans) - maison des Fitzgerald

La musique au fond, deux jeunes adolescents s'embrassent sans se soucier d'être aperçus par les parents d'un. « Aaaah ! J'adore cette chanson Andrew ! » Jessalyn dépose, à nouveau, ses lèvres sur celles de Andrew et l'embrasse à pleine bouche. Les mains de celui-ci caresse ses cuisses ou bien son derrière. Puis, les mains de Andrew vont lui retirer son cardigan beige et avec sa main droite qu'il dépose sur son torse, ce dernier fait reculer Jessalyn de quelques centimètres pour regarder Jessie dans les yeux. Au contact de l'objet métallique qu'il porte à l'annuaire fait frissonner la demoiselle quelques secondes. Elle se mords une lèvre, envieuse. « Tu m'aimes ? » demanda-t-il en attirant la main de Jessalyn pour la placer sur sa joue. La demoiselle se questionnait quant à la provenance de cette question ridicule à ces yeux. Andrew savait très bien qu'elle l'aimait profondément et qu'elle était prête à tout pour lui, alors pourquoi lui posait-il cette question débile ? Elle l'ignorait. « Bien sûr que je t'aime, pourquoi cette question ? » répondit-elle avec un sourire et en prenant la main du jeune homme pour la serrer dans la sienne. « Je voulais m'en assurer, voilà tout ! » Souriant, Andrew s'approcha de Jessalyn pour l'embrasser sur les lèvres. Leur baiser fut long et délicat, mais amoureux. « C'était pourquoi ça ? » Les mains de Andrew caressait son visage et son visage à lui était à deux centimètres du sien. - « Tu serais prête à aller jusqu'où pour moi Jessie ?! » Son côté blond prenant le dessus, elle fixa Andi avec des points d'interrogations dans les yeux. « J'ai envie de toi Jessie, t'es vraiment belle et tu me donnes vraiment envie de t'aimer davantage ! » Ce fût le déclic. Jessalyn comprit enfin de quoi parlait Andrew et elle se décolla légèrement de ce dernier. « Je ne... Je ne crois pas être prête Andi... » « Tu ne me fais pas assez confiance, c'est ça que tu dis ? » « Non, ce n'est pas ça Andi, c'est juste que je ne pense pas être suffisant prête pour faire l'amour ! » Andrew fit diminuer la distance des deux en s'approchant de Jessalyn et en la prenant dans ses bras. « Fais-moi confiance Jessie... Il le faut, si tu veux que notre relation évolue... Tu as envie que notre relation évolue, pas vrai ? » Évidemment. « Mais... » « Je te promets d'y aller en douceur, Jessie ! Allez, ma belle ! Je t'aime, tu le sais pas vrai ? » Elle hocha la tête en guise de réponse, mais ce n'était jamais suffisant comme réponse pour Andrew. « Pas vrai ? » « Oui, enfin je crois ! » Après un sourire échangé, il l'embrassa de nouveau et Andrew eu ce qu'il désirait depuis le début : la virginité de la belle et gentille Jessalyn Burton. À la fin, Andrew embrasse Jessalyn sur les lèvres, les joues, le front ainsi que le cou pour ensuite se relever de son lit et d'enfiler son boxer. S'appuyant sur son coude droit, Jessalyn fixe Andrew des yeux et reste silencieuse, incertaine si elle a aimé sa première fois, jusqu'à ce qu'elle voit Andrew lui tourner le dos et se diriger vers sa salle de bain privé. « Qu'est-ce que tu fais ? » Andi se retourne, fixe Jessie avec un point d'interrogation sur le visage, sourit et s'approche de nouveau pour embrasser Jessalyn, à nouveau. « Je vais me doucher, j'ai une pratique de football dans une heure » Jessalyn se pince les lèvres en regardant Andi lui tourner le dos, à nouveau, et entrer dans sa salle de bain fermant à moitié sa porte. Essuyant la larme qui coule sur le bord de son œil droit, Jessalyn se lève du lit de Andi, enfile ses vêtements qui sont sur le sol, empoigne son sac à main, laisse une note gribouillé sur un papier et quitte la maison des Fitzgerald. Au passage, elle croise les parents d'Andrew, salue ces derniers d'un signe de main et se dirige vers sa maison, l'autre bord de la rue. « Jessalyn, est-ce vous ? » Rapidement, l'adolescente essuie les larmes de crocodiles qui coulent de ses yeux et sourit à l'approche de sa gouvernante, sa mère de substitut. « Oui, bonsoir Dorothé ! » « Mademoiselle Burton, vous allez bien ? » « Oui, oui très bien Dorothé... Je suis simplement un peu fatiguée, je crois que je vais aller me coucher ! » Jessalyn contourne Dorothé, monte deux marches et se retourne vers sa gouvernante. « Très bien ! Je vous réveille pour le souper ? » Elle hoche la tête affirmativement et continue de monter les marches, larme s aux yeux. À sa chambre, elle se lance sur son lit et essaie de calmer les palpitations de son cœur. Elle a l'impression que son cœur est sur le bord d'explosé et elle n'aime pas ce sentiment.

_________________


~ kiss me hard before you go, summertime sadness I just wanted you to know that, baby, you're the best ~

I got my red dress on tonight dancing in the dark in the pale moonlight done my hair up real big beauty queen style high heels off, I'm feeling alive. Oh, my God, I feel it in the air telephone wires above are sizzling like a snare honey, I'm on fire, I feel it everywhere nothing scares me anymore I've got that summertime, summertime sadness. Oh, oh, oh, oh, oh I'm feelin' electric tonight cruising down the coast goin' 'bout 99 got my bad baby by my heavenly side I know if I go, I'll die happy tonight.


Dernière édition par Jessalyn Wakefield le Ven 29 Nov - 23:45, édité 16 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Jessalyn Wakefield
❖ I LIVE FOR THE APPLAUSE.
RUMEURS LANCÉES : 409
CÉLÉBRITÉ : mila kunis
PSEUDO : sally ☆ blueberry
AVEC NOUS DEPUIS : 25/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

~ ~ ~


i.d cart
RÉPERTOIRE:
ADRESSE: # 2451 rue st-james
DISPONIBILITÉ RP:

MessageSujet: Re: jessalyn ☆ whispers in the dark   Sam 16 Nov - 1:13

CAMBRIDGE, MASSACHUSETTS
16 SEPTEMBRE 2004 (dix-neuf ans) - jace et jessalyn

« Ton père fait dire qu'il est désolé de ne pas pouvoir être là ! » Sa mère s'approche d'elle en faisant claquer ses talons sur le trottoir. Avec une certaine attitude, Sofia remet son téléphone portable dans son sac à main Louis Vuitton et s'arrête devant sa fille qui regarde autour d'elle afin d'éviter de regarder sa mère. « Ce n'est rien, il a probablement beaucoup de travail ! » Sa mère lève les yeux au ciel devant la naïveté de sa fille et s'approche d'elle un peu en levant les bras. Jessalyn comprends qu'elle veut lui faire un câlin afin de quitter cet endroit le plus rapidement possible, mais prenant peur devant autant d'amour venant de sa mère, Jessalyn recule de quelques pas. « Que fais-tu ? » Sa mère fait un léger moment de recul, surprise de voir que sa fille refuse ce geste affectueux envers elle, mais elle reprends rapidement son air glacial. « Rien. Absolument rien. Bon, je dois partir ma chérie, on se voit bientôt » « Mmmh » Sa mère lui envoie un sourire auquel Jessalyn répond rapidement avant de tourner les talons et de suivre son chemin jusqu'à son dortoir. Elle n'a fait que cinq pas, qu'elle se retourne pour constater que la voiture de sa mère a déjà disparue et que cette dernière est déjà en route pour retourner chez elle. Elle secoue la tête devant cet acte, mais elle finira par oublier... Comme elle a l'intention d'oublier les derniers mois qu'elle vient de passer, d'oublier Andrew Fitzgerald ainsi que toute la bande avec laquelle Jessalyn pensait être amie. Lors de sa marche, elle pense à son père qui devait être là, mais qui brillait par son absence, encore une fois. Cette absence, elle l'oubliera également cette année. Première année d'université. Jessalyn se sentait préparer pour affronter les examens, les étudiants, les fêtes, les confréries, les professeurs ainsi que tout le reste. Ce serait une belle année. Sauf que pour le moment, elle était perdue et elle n'arrivait pas à retrouver le chemin pour se rendre jusqu'à son dortoir. S'arrêtant en plein chemin, main sur la poignée de sa valise roulante, elle jeta un regard autour d'elle afin de s'assurer qu'elle était vraiment perdue.. et elle l'était. S'approchant d'une personne qui marchait, elle tenta de demander à cette personne si elle pouvait l'aider, mais cette dernière continua son chemin en jetant un regard noir à Jessalyn. « Tu dois te foutre de ma gueule ! » La brunette secoua la tête en levant les yeux au ciel. Elle avait eue l'impression devant sa mère. « Il ne fallait pas t'attendre à ce qu'elle t'aide... Tu sens la première année ! » Se retournant vers la voix masculine qui venait de s'adresser à elle, Jessalyn fronça les sourcils. « Au contraire, je crois que ça ne l'aurait pas tué de m'aider un peu ! » L'homme qui se tient devant elle commence à rire et Jessalyn remets une mèche de ces cheveux derrière son oreille. « Crois-moi, c'est mieux pour ta survie » « D'accord ! Alors, dis-moi, Nostradamus, à qui je dois m'adresser pour avoir un coup de main ? » L'inconnu rigole de plus belle. Jessalyn l'amuse, mais Jessalyn, elle, ne s'amuse pas. « À Jace Wakefield, c'est le meilleur candidat pour aider les jeunes filles magnifiques qui sont nouvelles au campus ! » Jessalyn acquiesce de la tête en serrant la poignée de sa valise et en relâchant cette dernière pour étirer ses doigts. « Où puis-je trouver ce Jace Wakefield ? » Questionne-t-elle en posant son regard dans celui du jeune homme. Dès ce moment, elle réalise à quel point cet inconnu est beau. Il a un charme. « Ici-même ! » Répond-il en souriant à Jessie qui lui renvoie son sourire après avoir laissé échapper un petit rire. « Tu as besoin de retrouver ton chemin, j'imagine ? » « Bien trouvé Nostradamus ! Tu veux bien m'aider ? » « Avec plaisir ! Suis-moi chère inconnue... En passant, moi c'est Jace, enchanté ! » Jace passe devant Jessalyn avec un sourire, elle tourne les talons pour aller à ses côtés. « Jessalyn. » Jace pivote la tête quelques secondes pour finalement regarder, de nouveau, devant lui. Dans un silence, ils marchent jusqu'à une bâtisse qui semble immense, mais qui n'est probablement pas aussi énorme que cela. « Tu y es ! Bienvenue chez toi, Jessalyn » « Merci Jace, c'est gentil de ta part ! » « Pas de problème, j'adore venir en aide aux jeunes femmes en détresse » Pour la première fois depuis plusieurs semaines, Jessalyn laisse échapper un rire. Un vrai rire.« T'es toujours comme ça ? » « Mmmmh... Ouais ! En plus, voir une jolie fille sourire c'est réconfortant surtout lorsqu'on voit la solitude et la tristesse dans les yeux de celle-ci ! » Deux secondes voir même davantage, Jessalyn est déconcerté. Elle ignore quoi répondre aux paroles de ce Jace et reste muette pendant une trentaine de secondes. Finalement, elle se racle la gorge en regardant le sol pour ensuite remonter son visage vers celui de Jace. « Je devrais y aller. » La demoiselle commence sa marche jusqu'aux portes pour se retourner et remercier encore une fois Jace qui lui envoie la main.

BOSTON, MASSACHUSETTS
15 AVRIL 2010 (vingt-cinq ans) - maison des Wakefield

« Tu es magnifique ma chérie ! Cette robe te sied à merveille ! » Se regardant pour la millième fois dans le miroir, Jessalyn sourit aux mots de sa bonne copine, Ginnifer. Cependant, elle ne reste pas convaincue qu'elle est la plus belle femme de la journée et ne peut s'empêcher de repasser le devant de sa robe où son ventre se trouve comme si elle espérait maigrir de quelques kilos afin que sa robe soit plus convenable et pourtant, Jessalyn n'a absolument aucun kilos en trop et elle se dit que c'est probablement le stress. Oui, c'à doit être le stress. « Je suis tellement stressée Ginnie, sérieux, j'ai l'impression que mon cœur va exploser ou carrément sortir de ma poitrine ! » Ginnifer s'approche de Jessalyn avec un petit sourire et une main sur son ventre rebondi. « C'est tout-à-fait normal ma chérie, c'est ton grand jour ! J'avais le même sentiment et crois-moi c'est probablement le meilleur sentiment au monde ! » « Tu crois ? » Ginnifer approche sa main des cheveux de Jessalyn, remets en place une mèche de cheveux rebelle et dépose sa main sur le bras de son amie. « Je t'assure ! » Dans un élan d'amour, Jessalyn prends son amie dans ses bras et lui souffle dans l'oreille un merci. Cinq secondes après s'être détacher de Ginnifer, deux coups résonnent partout dans la pièce et Jessalyn sursaute. « Qui est-ce ? » « Votre preux chevalier, my lady ! » Répond Jace à travers la porte et lorsqu'elle entends la voix de son futur mari, Jessalyn pousse un cri de surprise. « Tu n'as pas le droit d'être là, tu ne peux pas me voir... Tu sais que ça porte malheur ! » Malgré ces mots, Jessalyn s'approche de la porte et ouvre légèrement celle-ci pour y passer sa main. « Je ne voulais pas te voir habillé pour avoir la surprise, mais je voulais te dire quelque chose avant que ça soit notre moment » « Quoi ? » Jace inspire profondément et expire lentement. Il prends son temps afin de trouver les mots qui vont convenir. « C'est toi et moi, pour toujours et à jamais ! » Chuchote-t-il avec une boule dans la voix et Jessalyn sent les larmes lui venir aux yeux. « You and me, forever and always ! » Répète-t-elle avec, aussi, une boule au fond de la gorge. Dans ses pensées, elle est revient sur Terre en sentant les lèvres de Jace se déposer sur sa main et l'embrasser tendrement pour finalement lâcher la main de Jessalyn et quitter le devant de la chambre. Se remettant de ses émotions, Jessalyn revient vers Ginnifer, sourit et se regarde une dernière fois dans le miroir avant de prendre son bouquet de fleur et d'enfiler les talons hauts. Son père arrive dans la pièce avec un énorme sourire sur les lèvres et ensemble, ils quittent la chambre de la demeure des Wakefield. Les talons de Jessalyn résonne partout dans la demeure, mais elle s'en moque parce que c'est son moment. Son grand moment et elle a tout pour être heureuse. Finalement, ils arrivent aux portes qui donnent au jardin et passant celles-ci, Jessalyn et son père se dirigent vers le fond du jardin où se passe son mariage. Le soleil chatouille sa peau et elle affiche son plus beau sourire. Elle est heureuse. Littéralement. Au fond du jardin, elle voit Jace beau comme un cœur dans ce complet noir et blanc et le regardant droit dans les yeux, elle avance soutenue par son père. Après quelques secondes qui semblent interminables, ils arrivent au bout et son père l'embrasse sur les deux joues pour retourner auprès de sa nouvelle femme et Jessalyn monte la marche pour se retrouver face à Jace, souriante. Enfin, la cérémonie peut débuter. « Vous pouvez maintenant prononcer vos vœux... Jace, vous pouvez y aller ! » Celui-ci se racle de nouveau la gorge et sort un papier de sa poche intérieur de son veston et avec un sourire serre la main de Jessalyn et lui fait un clin d’œil. « Il n'existe pas assez de mots pour décrire l'amour que je ressens pour toi. Tu es mon tout, celle qui me complète, celle qui me donne l'envie de me battre pour mes rêves, celle qui me comprends le plus, celle avec qui j'ai envie de passer l'éternité, celle que je veux voir chaque matin en me levant et celle que j'embrasserais chaque fois que j'en aurais envie. Je veux être ton tout, je veux être celui qui te réconforte lorsque ton cœur va mal, je veux être celui qui te fait rire, je veux être celui que tu embrasses et je veux être celui avec qui tu passeras l'éternité parce que je t'aime. Et je t'aime dès les premiers instants où j'ai posé mes yeux sur toi ! » Avec son index, Jessalyn essuie la larme qui coulait sur sa joue. « Jessalyn, votre tour » Avec un sourire, Jessalyn prends une profonde respiration et fixe Jace dans les yeux. « Jace, mon amour, je t'aime pour ce que tu es et pour la femme que tu m'as fait devenir. Je t'aime pour toutes tes habitudes que tu as et que j'aime chambouler. Je t'aime parce que tu me comprends, tu sais qui je suis et tu n'essaie pas de me changer. Je t'aime parce que toi et moi, c'est pour toujours. Tu es mon tout. Celui que j'ai besoin pour respirer convenablement et celui qui me donne toujours l'impression d'être la seule femme qui compte à tes yeux. Je t'aime et rien au monde ne me fera changer d'avis parce que tu es mon homme, mon unique homme. » Les deux se sourient et le prêtre déclare ceux-ci officiellement mariés.

_________________


~ kiss me hard before you go, summertime sadness I just wanted you to know that, baby, you're the best ~

I got my red dress on tonight dancing in the dark in the pale moonlight done my hair up real big beauty queen style high heels off, I'm feeling alive. Oh, my God, I feel it in the air telephone wires above are sizzling like a snare honey, I'm on fire, I feel it everywhere nothing scares me anymore I've got that summertime, summertime sadness. Oh, oh, oh, oh, oh I'm feelin' electric tonight cruising down the coast goin' 'bout 99 got my bad baby by my heavenly side I know if I go, I'll die happy tonight.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



~ ~ ~


MessageSujet: Re: jessalyn ☆ whispers in the dark   

Revenir en haut Aller en bas
 

jessalyn ☆ whispers in the dark

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» projet DARK DOG MOTO TOUR 2010
» DUCATI MONSTER 900IE DARK
» Départ du Dark Dog Tour
» le dark dog tour en solo... (par MJ!)
» Répliques de Dark Vador

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
don't mess with the neighbors :: II - PEOPLE ALWAYS LEAVE :: one more time :: i'm a survivor-