AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
~ Merci de privilégier les pseudos sous cette forme : Prénom Nom
N'hésitez pas à remonter les sujets sur BAZZART & PRD.
Merci les loulous ♥️♥️

Partagez | .
 

 And I fall, I fall, I falter but I'll find you before I drift away + levi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Levi Mayer

RUMEURS LANCÉES : 36
CÉLÉBRITÉ : Grant Gustin
PSEUDO : .
AVEC NOUS DEPUIS : 07/12/2013

Voir le profil de l'utilisateur

~ ~ ~


MessageSujet: And I fall, I fall, I falter but I'll find you before I drift away + levi   Sam 7 Déc - 20:22




AVATAR ft. GRANT GUSTIN ~ CRÉDITS @grantgustinarmy

Levi Asher Mayer
noms ~ Le nom Mayer semble être la seule chose que Levi a hérité de son père si ce n'est un collier que sa mère lui a donné lorsqu'il était enfant. Même s'il n'est pas forcément fier de ses origines, le brun a décidé de redorer son blason en donnant une signification étant sienne à ces quelques lettres. prénoms ~ Levi n'a jamais réellement su pourquoi sa mère l'a nommé ainsi. Il est juste habitué à son prénom et sur le net se fait passer pour "Asher" le cyberpirate, bien que dernièrement il n'a plus vraiment le temps de mettre le bordel juste pour le plaisir. lieu de naissance ~ Lemons. âge ~ 20 ans. emploi/études ~ Créateur d'une petite entreprise lançant des softwares sur le marché. Il désir néanmoins étendre le champ d'activité de sa boite et devenir le Mark Zuckerberg de la prochaine décennie. nationalité ~ Américain.  origines ~ Levi ne sait pas vraiment d'où il vient, peut-être à t'il du sang anglais, ou français. Sa mère ne l'a jamais éclairé à se sujet refusant tout bonnement de lui parler de son géniteur. statut financier ~ Levi est riche. Quelques inventions à gauche à droit, un software racheté par une grosse boite et le lancement de sa propre boite lui ont permis d'arriver là. statut marital ~ Célibataire depuis toujours. orientation sexuelle ~ A défaut de véritablement savoir, Levi se considère comme purement hétérosexuel. groupe ~ the thing about my folks célébrité ~ Grant Gustin

☍Levi est pour faire bref un petit génie. Remarqué à l’école primaire, le brun possède un QI bien supérieur à la moyenne bien qu’à l’époque il ne désirait qu’une chose, s’amuser. En grandissant, ses facultés intellectuelles l’ont un peu marginalisé vu qu’il n’était pas dans la même classe que les jeunes de son âge.
☍ Depuis qu’il est enfant, il a énormément à faire des nuits complètes. Il se considère comme un insomniaque et l’absence d’effets de la part des somnifères et autres médicaments censés l’aider lui ont appris à passer des nuits blanches sans s’énerver sur les heures qui ne voulaient pas passer. Néanmoins, il n’est pas rare qu’il s’endorme rapidement lorsqu’il est en compagnie d’un proche lui apportant une présence apaisante.  
Il adore qu’on lui caresse les cheveux lorsqu’il a du mal à dormir, ça le détend énormément et l’apaise.
☍A sauté deux classes et est entré à l’université alors qu’il n’avait que seize ans. Son parcours scolaire est bourré de mérite. Il est désormais assistant d’un éminent professeur en science informatique et hésite à se lancer dans un nouveau cycle d’études.
☍Levi et sa mère ont été abandonné quand l’enfant avait quatre ans. Un jour son père lui a dit qu’il allait chercher des clopes et il n’est simplement pas revenu. C’est une blessure profonde que le brun garde en lui précieusement, refusant tout simplement de la partager. Sa mère est morte lorsqu’il avait quinze ans, un soir il est rentré plus tard que d’habitude, pensant qu’elle dormait paisiblement il s’est mis à ranger les bouteilles qui parsemaient la maison avant de se rendre compte au bout d’une heure que sa mère ne donnait aucun signe de vie. Elle s’est noyé dans sa bouteille, el laissant complètement seul.
☍A découvert lors de son enfance qu’il faisait de l’asthme. Il a toujours son puff sur lui à cause de ses crises aiguës, il évite néanmoins d’en parler, préférant régler ce genre de choses seul.
☍Son appartement est à la pointe de la technologie. Il faut dire qu’il est accro aux jeux vidéo, que l’informatique est une passion pour lui et qu’une fois qu’il a un appareil électronique entre les mains il fait des merveilles.
☍Lorsqu’il avait la dizaine d’année, Levi s’amusa à plusieurs reprises en hackant des ordinateurs de divers organisation mondiales. Il se faisait appeler alors « Asher ». Au bout de quelques mois d’amusement, il se fit attraper car il était trop négligeant. Trop jeune que pour être inculpé, il subit une bonne mise en garde ainsi qu’un séjour au poste. Dans le but de lui faire passer l’envie de recommencer.
☍Adore faire de longs trajets en voiture, il passe son temps à regarder les paysages défiler par la fenêtre. Il déteste conduire et c’est pour ça qu’il prend majoritairement le taxi.
☍Levi est toujours un grand gamin dans sa tête. Il arrive en retard à ses réunions de travail, boit du chocolat chaud devant des dessins animés lorsqu’il est malade, passe des nuits entière à jouer à la console, oublie de se raser et arrive totalement débraillé le seul jour de la semaine où il va visiter ses employés.
☍Il adore la pluie, les bâtonnets jumbo gout fraise, la musique et les vinyles, aller au cinéma, tous les sodas, les animaux, les bouquins, les voitures qui vont vite, laisser pousser sa barbe parce qu’il a la flemme de la raser, se déguiser en super héro,  les filles qui aiment les mêmes choses que lui, passer des heures à ne rien faire, manger.    
☍Son plus proche ami est sans aucun doute son chien loup Anakin.. Oui, comme le personnage de Star Wars.
☍Parle l’anglais, le russe  et l’espagnol. Il adore jurer dans des autres langues.
☍N’est pas vraiment le genre de mec qui va se prendre une cuite au bar ou se fait inviter aux soirées complètement folle. Il n’a d’ailleurs jamais eu la malchance d’avoir une gueule de bois, il est aussi toujours vierge.
☍Levi possède des principes qui ne collent pas forcément avec son époque. Il est loyal, sympathique, adorable, charmant, romantique, sensible,  il a le cœur sur la main et se fait bien trop souvent écraser par des gens malveillant. Il donnerait tout pour ses proches et les personnes qui l’ont aidé durant sa jeunesse. Il est foncièrement bon et s’énerve rarement. Néanmoins, lorsqu’on touche des points sensibles, il peut changer du tout au tout et devenir un mec détestable, ça ne dure jamais bien longtemps, mais il déteste quand il est comme ça.
☍Levi est aussi un peu lunatique, il n’est jamais à l’heure, ne sait pas cuisiner sans mettre le feu à la cuisine, il lui arrive d’oublier que tout ne semble pas aussi évident pour les autres que pour lui. C’est un grand naïf qui a toujours la tête dans les étoiles. Pour en rajouter une couche il est très maladroit, heureusement ça le rend encore plus adorable même si ça lui tape sur le système. C'est un parfait novice dans l'art de la drague et il est très doué pour se mettre dans l'embarras lorsqu'il est intéressé par une fille.

LITTLE MYSELF:
 


Dernière édition par Levi Mayer le Dim 8 Déc - 14:13, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Levi Mayer

RUMEURS LANCÉES : 36
CÉLÉBRITÉ : Grant Gustin
PSEUDO : .
AVEC NOUS DEPUIS : 07/12/2013

Voir le profil de l'utilisateur

~ ~ ~


MessageSujet: Re: And I fall, I fall, I falter but I'll find you before I drift away + levi   Sam 7 Déc - 20:22


« J'étais un enfant, ce monstre que les adultes fabriquent avec leurs regrets. »
Le brun posa son sac dans l’entrée sombre de l’appartement familial. Retirant les écouteurs de son mp3, Levi se dirigea instinctivement vers le salon pour retrouver l’épave de son alcoolique de mère allongée à même le sol. Avec une habitude foncièrement détaché, il récupéra la bouteille de whisky se trouvant à proximité de sa mère pour aller la ranger dans la cuisine. Il savait qu’une fois qu’il aura passé la porte et qu’elle aura récupérée un peu de force elle ira la récupérer, il ne pouvait néanmoins pas s’empêcher de le faire à chaque fois. C’était une habitude qu’il avait pris avec le temps, rangeant toujours le bordel que sa mère foutait sans se soucier de sa jeunesse qui était en train de s’évaporer sous ses doigts. Faisant un bref tour dans sa chambre pour récupérer une couverture et quelques billets, Levi fit un crochet par le salon. « Maman, on est mardi, je vais chez madame Misty pour aller récupérer sa liste de courses, je rentrerais dans une heure environ. » Face à la totale apathie de sa mère, Levi parti sans rien ajouter de plus. C’était habituel pour ce gamin de treize ans de voir sa mère dans cet état alors que la soirée n’avait pas encore commencée. C’était son fardeau, c’était à lui de s’occuper de ce type de pots cassés et il s’y était habitué. Alors, oui il avait certainement grandit trop vite, mais qu’était il censé faire d’autre ? Il ne pouvait pas laisser sa mère dans cet état, il ne pouvait pas non plus crever de faim pendant qu’elle dépensait tous l’argent qu’ils avaient en alcool. Parfois, le soir, lorsqu’il n’arrivait pas à dormir, ça lui arrivait de s’imaginer vivre sans sa mère, vivre ailleurs avec une véritable famille. Dans ces rares moments il s’imaginait un père aimant et une mère présente autrement que dans le brouillard qui entourait la sienne constamment sous l’emprise de l’alcool. Il avait honte, ça lui nouait les entrailles, il détestait rêvasser de ce genre de chose, quel genre de fils souhaitait avoir une autre famille ? Sa mère n’était pas parfaite, mais elle avait fait de son mieux. Elle avait fait ce qu’il fallait en ayant un gamin à charge, néanmoins cette vie laissait à Levi un gout de trop peu. Il n’arrivait pas à s’enlever cet arrière gout amer qui lui entravait la gorge.
Comme à son habitude, à dix sept heures trente précise, le gamin ramena les courses de madame Misty récupérant par la même occasion son argement durement gagné. « Pas besoin de me rendre le change mon petit. » Souffla la vieille petite dame au visage buriné par les années. Misty avait toujours eu une place importante dans la vie de Levi. C’est la petite vieille du palier d’à côté qui lui donnait toujours un peu d’argent en plus que sur le prix qu’ils avaient fixé des années plus tôt. C’était la petite vieille qui lui offrait toujours un petit cadeau le jour de son anniversaire et le forçait à souffler ses bougies, c’était là dame chez qui il restait lorsque sa mère trop ivre était emporté à l’hôpital pour dessaouler. Offrant son plus beau sourire à cette femme qui aurait pu être sa grand-mère dans une autre vie, le brun récupéra ses courses avant de se diriger vers la porte. Malgré lui, il ne pu s’empêcher d’entendre la conversation soufflé à demi-mots dans la pièce d’à côté : « Pauvre gamin, c’est malheureux que les enfants les plus gentils doivent subir les pires choses. » « Je sais, c’est une honte ! C’est un enfant en or et pourtant il n e lui arrive que des embrouilles. Vous avez entendu ? Sa mère a encore fait un tour à l’hôpital la semaine passé, elle a un problème au rein si j’ai bien compris. » « Que dieu vienne en aide à ce pauvre petit, il ne mérite vraiment pas ça. » Coincé à la porte d’entrée, malgré lui Levi n’arrivait plus à faire un simple mouvement vers la sortie a croire que ses pieds avaient été cloués au sol. Interrompant la conversation, madame Misty se racla bruyamment la gorge posant d’abord un long regard plein de sens à ses invitées avant de lancer un regard désolé à Levi qui ouvrit la porte sur le coup. « Les filles, réfléchissez à ce que vous dites et en présence de qui ! »
***
Son casque sur ses oreilles, la musique grondant si fort qu’elle le séparait du reste du monde, Levi était prostré dans sa solitude depuis plusieurs jours déjà. La famille Rhodes avait accueilli le brun à bras ouvert lorsque ce dernier avait eu besoin d’un foyer. Néanmoins, l’adolescent n’avait pas accepté cette famille, pas encore. Malgré la vie qu’il avait eu, malgré les problèmes, l’argent qui venait toujours à manquer, le jeune Mayer était heureux de vivre avec sa mère. Malgré la douleur, malgré les coups durs et l’impression permanente de ne jamais en faire assez, c’était sa vie et il ne l’aurait pas échangé pour une autre, pas comme ça, pas de cette manière là. Penché sur le téléphone qu’il était en train de bidouiller, Levi ne pouvait s’empêcher de repenser à sa mère qu’il avait retrouvé sans vie pas moins de trois semaines plus tôt. Il jouait les durs, prétendant que tout allait bien, mais le changement avait été trop soudain et brutal. A croire qu’on lui avait arraché une pièce de son être. La douleur était là, bien perceptible, à certains moments de la journée c’était pire qu’un pincement au cœur. A certains moments de la journée ça le rongeait de l’intérieur.  Il ne pouvait en parler à personne, il ne voulait en parler à personne. C’était sa douleur, sa mère. Il s’agissait du dernier souvenir qu’il possédait d’elle, un vague pincement au cœur qui grignotait sa chair.
Soufflant sur la fumée qui commençait à s’échapper des branchements qu’il raccordait, le brun n’entendit pas la porte qui s’ouvrait dans son dos. Toujours penché sur le raccordement qu’il était en train de faire, il posa ses outils avant de retirer son casque et d’entrer une série de code sur son ordinateur. Rallumant le téléphone qu’il venait de craquer, Levi enclencha une playlist alors que les minis baffes intégré dans l’appareil crachaient une chanson à un volume trios fois plus fort que celui d’origine. « On va bientôt manger. » Non conscient de la présence du père Rhodes, l’adolescent sursauta avant de tenter vainement de camoufler ce qu’il était en train de faire. Il ne savait pas vraiment ce qu’il avait le droit ou pas le droit de faire dans cette famille. Bien sur, il était conscient que ramener les flics à la maison, parce qu’il avait encore eu la brillante idée de faire planter les serveurs d’une entreprise de télécommunication à l’autre bout du pays, n’était pas vraiment perdu. Il le savait très bien et de toute manière ça faisait bien longtemps qu’il avait commencé à prendre la peine d’effacer ses traces. Le gamin restait quand même incertain quant aux limites de sa nouvelle liberté. Sa mère n’en avait rien à faire qu’il bidouille des téléphones pour optimiser leur rendement sur divers plans contre une belle somme. Bien au contraire, ça l’arrangeait de voir son fils ramener de l’argent et de quoi manger lors des fins de mois difficiles. Perdu dans ses pensées, conscient qu’avoir posé un t-shirt sur son bureau n’allait pas suffire à empêcher monsieur Rhodes de comprendre ce qu’il faisait. Néanmoins, l’adulte lui offrit un léger sourire avant de poser sa main sur l’épaule de Levi tout en soulevant le t-shirt. Il observa une seconde le téléphone à moitié démembré ainsi que les branchages divers que le nouvel arrivant dans la famille avait fait. L’informatique n’était surement pas son truc vu qu’il n’y comprenait pas grand-chose, il n’empêchait qu’il s’intéressait beaucoup à ce que le brun pouvait faire vu qu’il était si secret depuis son arrivée. « Tu n’aurais pas envie de m’expliquer ce que tu étais en train de faire pendant qu’on mange ? Je me demande bien pourquoi il y a autant de pièces et de fils éparpillé sur ton bureau. »
Cela faisait vingt bonnes minutes que Levi monopolisait l’attention de la famille Rhodes avec ses explications. C’était la première fois aussi qu’il ne mangeait pas dans sa chambre seul et en silence. Il s’agissait là d’un grand pas en avant pour la nouvelle harmonie de la famille et puis il était aisé de voir l’adolescent commencer à s’épanouir dans ce nouveau milieu bien différent du sien. « Comme ça je peux augmenter la durée de vie de la batterie, tout en augmentant le volume du téléphone et en optimisant la qualité graphique. » Dans son élément, parlant de chose qu’il connaissait, Levi ne se rendait même pas compte qu’il était rentré progressivement dans cette eau nouvelle, posant d’abord un orteil avant de s’immerger petit à petit. Ca s’était fait progressivement, sans qu’il ne s’en rende compte, un pas à la fois avant qu’il ne fasse le grand saut.


« Parce que la douleur va de paire avec l'amour, parce que l'amour est un sentiment pénible au point de vouloir se noyer. »

Levi n’avait jamais été un garçon fait pour les projecteurs. Depuis qu’il était enfant il vivait dans l’ombre de ses proches, des gens l’entourant. Il s’était créé un monde là bas, bien à l’abri des regards. Toutefois, les années s’étaient enfuies sans qu’il ne puisse les rattraper. Il lui avait fallu abandonner l’enfant qu’il était pour devenir un homme, pour avancer il paraît. Avec le temps, le brun avait appris à rêver plus grand, plus souvent. C’était en partant de rien et tout en étant à l’université qu’il avait lancé sa société avec l’aide de sa famille d’accueil. Maintenant qu’il était à la tête de cette petite entreprise et de quelques employés, Levi aurait pu être considéré comme un homme. Un homme d’affaire à part entière qui en plus réussissait plutôt bien dans le métier. Cependant, Levi n’était toujours qu’un enfant. C’était toujours le gamin Mayer, celui qui avait été abandonné par son père alors qu’il était tout jeune, c’était toujours le gamin que les flics avaient ramené après une enquête de cyber piratage. C’était toujours cet enfant délicat et silencieux qui n’attirait pas l’attention sur lui. Alors, même s’il avait vingt ans, même s’il avait bien plus d’argent qu’il ne lui en fallait, il restait toujours un gamin. C’était le genre de gamin qui commandait de la pizza le soir tout en jouant en ligne avec de parfaits inconnus jusqu’à quatre heures du matin avant de s’allonger deux minutes. C’était toujours l’enfant insouciant et naïf qu’il avait été, celui-ci même que son trop bon cœur avait été encore et encore écrasé par des gens sans scrupule.
Sortant du local qui servait de centre névralgique à la société Mayer, Levi eu le souffle coupé à cause du froid qui régnait à l’extérieur. La nuit était tombée et l’absence de soleil avait rendu l’air glacial. Passant son sac en bandoulière, le jeune homme se dirigea d’un pas vif vers chez lui à la recherche d’un peu de chaleureux. Au bout d’un moment, le froid aidant, le brun se mit à courir afin d’abréger son parcours et d’arriver plus vite. Toutefois, le froid n’aidant pas ses bronches, au bout d’un moment le jeune informaticien eu quelques difficultés à respirer. Encore jeune et naïf, il n’écouta pas le signal d’alarme que lui envoyait son corps, préférant pousser un peu la cadence pour rentrer chez lui. Il réussit à enchainer quelques foulées de plus avant que sa respiration ne se trouble. L’air semblait ne plus vouloir entrer dans ses poumons ou sortir. Une impression oppressante de suffocation l’attrapa à la gorge alors qu’il s’arrêtait pour calmer sa respiration. Ce n’était pas la première crise d’asthme que Levi avait. Néanmoins un ensemble d’éléments tendirent à aggraver ce qui aurait pu être une brève crise. Il pouvait sentir l’absence d’air dans ses poumons, il sentait son corps et ses muscles se vider totalement de leur air alors que pareil à un poisson hors de l’eau il tentait vainement de respirer. Sa cage thoracique se soulevait à une vitesse frénétique alors que son cœur battait la chamade lui donnant une légère impression de nausée. S’adossant au mur le plus proche, incapable de se soucier du monde, le brun tenta difficilement d’ouvrir sa sacoche. Gêné par ses gants, il les enleva maladroitement en faisant tomber un au sol alors qu’il recommençait à s’énerver sur sa sacoche. Malgré lui, Levi n’arrivait pas à calmer le flux continu et oppressant de pensées qui s’écrasaient sous son crâne. Il savait parfaitement que ça ne l’aidait pas à garder son calme et encore moins à respirer calmement, mais il n’était pas assez serein que pour effacer toutes les choses qui le tourmentaient. « Monsieur… vous allez bien ? » Relevant les yeux, bien incapable de se contrôler, Levi jeta un regard trouble sur la jeune brune qui venait de s’intéresser à lui. La belle semblait dépassée par ce qui était en train de se produire et en même temps sa présence était relativement apaisante pour le brun qui ne la connaissait absolument pas. « Je… c’est… asthme… de… l’asthme. » Tenta t’il d’articuler malgré ses poumons en feu. Malgré la jeune femme qui sembla véritablement vouloir l’aider, Levi continua à chipoter avec son sac à la recherche de son inhalateur. Malheureusement ses mains étaient trop tremblantes et ses gestes confus. La belle inconnue l’arrêta dans son geste, l’obligeant calmement à la regarder avant de dire : « Tu veux quelque chose qui se trouve dans ton sac ? » Hochant vivement la tête malgré le malaise qu’il ressentait de plus en plus vivement, le brun arriva difficilement à articuler tout en haletant : « Inhal… ateur…in…hala…teur. » L’inconnue se mit alors à fouiller son sac sans rien lui demander de plus. Au bout de quelques secondes elle récupéra l’inhalateur le donnant à Levi qui se jeta dessus comme s’il s’agissait d’une bouée de sauvetage. Naturellement, le jeune homme porta l’inhalateur à ses lèvres, malgré le tremblement de plus en plus fort de ses mains. Il tenta d’appuyer sur son inhalateur, mais les tremblements étaient trop violent. Sans rendant compte, la jolie brune posa ses mains sur celle de l’informaticien tout en lui souriant de la manière la plus rassurante possible. « A trois j’appuie… un…deux…trois. » Souffla t’elle de plus en plus en pleine maitrise de la situation. Elle recommença le procédé trois fois avant que Levi ne se calme et retrouve une respiration normale.
« Vous m’avez vraiment fait peur. » Prenant une longue inspiration le brun offrit un sourire penaud à la jeune femme qu’il n’avait encore jamais croisé en ville. « Merci… A qui ai-je l’honneur en fait ? » Un sourire détendu étira les lèvres de la belle alors qu’elle répondait : « Aleska Young, je viens d’arriver en ville et vous êtes surement la première personne à qui je parle. » Un léger rire s’échappa des lèvres du jeune homme alors qu’il refermait son sac et récupérait son gant qui était tombé au sol plus tôt. « Un tout grand merci Aleska, moi c’est Levi, c’est un plaisir d’avoir un peu mouvementé ton arrivée en ville. »
***
Tiré à quatre épingles, le jeune homme donnait l’impression de subir un supplice. Il avait du se raser, porter le smoking que le père de sa famille d’accueil lui avait offert deux ans plus tôt avant de se précipiter au boulot pour une réunion qu’il ne souhaitait certainement pas avoir. Pour la première fois de l’année, il réussi à arriver vaguement à l’heure au cœur de sa boite, se faisant vivement remonter les bretelles par un agent du marketing qu’il avait engagé pour faire la partie du boulot qu’il détestait le plus, les entretiens et la création de relation. Il n’empêchait que Levi ne pouvait pas toujours se soustraire à ses fonctions et qu’aujourd’hui était un jour important, allait il vendre sa société au plus offrant, ou bien allait il tirer un nouveau tour de sa manche sans que personne ne s’y attende ? Installé dans la salle de réunion, ses pieds sur la table, exhibant ainsi ses converses usées jusqu’à la semelle, le patron était en train de jouer avec son téléphone comme un adolescent. Le poids de l’entreprise ne semblait pas lui incomber tant que ça, il semblait serein et surtout totalement désintéressé des pourparlers qui allaient bientôt commencer.
Lorsque la porte s’ouvrit, Levi leva brièvement les yeux pour offrir un sourire aux nouveaux arrivants. Il s’agissait là d’une délégation envoyé par une entreprise bien plus grosse que la sienne et bien plus influente. Le patron n’était même pas présent et ça aurait pu vexer le brun s’il avait porté un quelconque intérêt à la négociation de ce jour. La discussion commença alors que le garçon écrivait un sms, ses pieds sur la table, un verre de soda à la main. Même s’il semblait totalement coupé de la conversation, Levi avait trois coups d’avance sur la délégation présente en ce jour. Il n’était pas idiot, pas du tout, il avait beau agir comme un gamin parfois, il n’en était pas moins redoutable. Ce n’était pas sans un peu de sueur et grâce à des dons de négociations profonds que le jeune homme avait réussi à arriver là où il était.
Le ton monta et celui qui semblait être à la tête de la délégation semblait hors de lui : « Vous voulez qu’on négocie avec un gamin qui se ferait refouler à l’entrée d’une boite ? Je parie qu’il ne sait même pas de quoi on parle ! » S’époumona le blond d’une quarantaine d’année. A sa droite, ses collègues semblaient acquiescer en silence alors que l’agent marketing de Levi sembla désespéré. Amusé, le brun déposa son téléphone tout en attrapant un bâtonnet jumbo à la fraise dans le sachet qu’on avait apporté spécialement pour lui. Mordant à pleine dents son bâtonnet, il se leva tout en attrapant une télécommande posée devant lui. « Je refuse de vendre, c’est aussi simple que ça. C’était très intéressant, mais d’ici cinq ans, cette petite entreprise dirigée par un gamin comme vous le direz vaudra plus d’argent que vous ne pourrez imaginer en récolter en une vie. » Appuyant sur la télécommande, un schéma représentant la croissance espéré de Mayer’s company s’afficha sur le mur derrière le jeune Mayer. Un léger sourire étira les lèvres du jeune homme alors qu’il était fier de son petit effet qui venait de jeter un froid dans la salle. « D’ailleurs, je me suis acheté une agence de création graphique. Je pense qu’un agrandissement du champ de compétence de la compagnie ne serait pas inutile. Maintenant, si vous voulez bien excuser le gamin, il a un rendez-vous plus intéressant que celui-ci. D’ailleurs, passez le bonjour à votre patron, j’aurais aimé le voir en face, mais bon on a pas toujours ce qu’on souhaite. »
***
« Je suis pas sur que c’est une bonne idée. » Souffla Levi alors que les personnes devant eux dans la file commençait à s’amoindrir. Le brun n’avait pas encore vingt et un an et la présence d’un videur à l’entrée de la boite lui donnait la désagréable impression que la soirée allait être extrêmement raccourcie. Lui donnant un coup de coude, Aleska lui offrit un sourire qui se voulait rassurant alors qu’elle soufflait : « T’inquiètes pas, tu es avec moi. » Hochant la tête, le petit génie suivit la belle comme son ombre jusqu’à arriver devant le videur qui avait une étrange ressemblance avec un pitbull. La montagne humaine qui leur bloquait le passage sembla esquisser un sourire lorsqu’il vit Aleska, à croire qu’ils se connaissaient très bien. Néanmoins, lorsque ses yeux se posèrent sur Levi, c’est une voix venue d’outre-tombe qui se dégagea de la gorge de l’énorme chose pour dire : « Hey, le gamin, papiers d’identité. » Ecarquillant les yeux, le jeune homme lança un regard désespéré à Ale qui lui répondit par un sourire des plus déterminé. « Tu crois que je vais ramener un gamin dans la boite, il a plus que l’âge Enrico, laisses nous passer. » Souffla t’elle tout en posant sa main sur le torse imposant du videur. Enrico croisa ses bras sur son torse avant de souffler : « Entrez, mais lui il boit rien. Le barman serait capable de lui demander sa carte tellement il à l’air d’un gosse. »
C’est le cœur battant la chamade que Levi entra dans la boite. Avec un naturel déconcertant, Aleska le traina jusqu’au centre de la piste de danse avant de le trainer jusqu’au bar. Sans qu’il ne puisse comprendre ce qu’il était en train de se passer, le brun bu sa première tequila, sa deuxième tequila, il ne savait plus trop. C’est dans un brouillard intéressant qu’il passa sa soirée. Ses mouvements étaient lents, il ressentait une boule chaude dans son estomac alors que l’alcool passait de plus en plus aisément dans sa gorge. Il dansait, il riait, le monde était différent, ses épaules étaient détendues, sa vue était trouble. Dansant en collé serré avec Ale, le brun ne savait pas très bien ce qu’il faisait, pas très bien ce qu’il ressentait. La belle était magnifique dans sa robe bleu nuit légèrement pailleté. Il la voyait comme il ne l’avait jamais vu. Belle à se damner, attirante et pareil à un poisson dans l’eau. Sans s’en rendre compte, le brun cessa de danser pour contempler Aleska qui dansait comme si le monde n’existait pas autour d’elle. Elle ne se rendit pas compte qu’un parfait inconnu remplaça Levi à ses côtés et ne remarqua pas non plus qu’il se mit à s’éloigner petit à petit. Son estomac se nouait douloureusement alors qu’une vague de nausée lui obstruait la gorge. S’échappant tant bien que mal de cette boite de conserve ou des tas d’inconnus étaient entassé, le brun retrouva l’air froid de ce début de décembre avec une joie intense. Rejoignant le trottoir d’en face en titubant, Levi réussi à se poser contre un mur avant que la nausée qui le prenait ne le fasse se pencher en avant et régurgiter tout ce qu’il avait avalé durant la soirée.  Lui qui avait l’impression d’être le roi du monde quelques instants plus tôt était en train de grandement déchanter. La toute puissance que lui avait offerte l’alcool lui laissait un gout de manque maintenant qu’elle avait disparue. Il n’était plus qu’un gamin misérable en train de vomir ses tripes.
« Je te perds de vue une minute et tu disparais, c’est pas joli tout ça. Viens, je te ramène chez moi. » Souffla Aleska guillerette, à croire que la quantité d’alcool qu’elle avait consommé ne lui posait aucun problème. Avec douceur et sans aller trop vite, la brune passa son bras autour des épaules de Levi pour l’aider à se redresser et à avancer sans trop tituber. Toujours dans le brouillard, le jeune homme se laissa faire sans même se rendre compte que ses pieds le portaient encore.  Le trajet sembla ne durer que quelques secondes alors qu’il leur avait fallu une vingtaine de minutes pour rejoindre l’appartement d’Ale. C’est pareil à une poupée que Levi se laissa totalement faire sous les doigts de la jeune femme. Elle lui retira ses vêtements, le laissant en caleçon avant de l’allonger dans le lit pour l’abandonner une seconde, le temps de se démaquiller et se changer. Le brun avait la tête qui lui tournait et un arrière goût amer lui entravait la gorge. Même dans cet état, il n’espérait pas s’endormir, trop habitué à ses nuits blanches. Lorsqu’Aleska revint dans la chambre, elle pu admirer son ami, simplement vêtu de son caleçon en train de fixer le plafond. « Tu n’arrives pas à dormir ? » Encore à l’ouest à cause de l’alcool parcourant ses veines, le brun hocha négativement la tête avant d’ajouter : « C’est la première fois que je dors avec une fille qui m’attire autant. » Dit il avant de se rendre compte à quel point ses mots pouvaient être gênant. Pour toute réponse, la belle se mit à rire légèrement, ne le prenant sans doute pas au sérieux, avant de s’allonger à côté de lui. Son corps entièrement raide, le jeune Mayer était énormément gêné. Un tas de pensées lui traversaient la tête et il ne savait pas sur lesquelles se concentrer. Une fille, qui ne le laissait clairement pas indifférent, était allongée à côté de lui très légèrement vêtue. Il était lui-même à moitié à poil et c’était la première fois qu’il se retrouvait dans une situation pareille. Il avait le cœur au bord des lèvres, l’estomac tordu et le parfum capiteux de la belle lui faisait tourner la tête. Ses yeux rivés vers le plafond, le brun avait une envie folle de se pencher vers la jeune femme pour l’embrasser, il ne savait juste pas comment s’y prendre. Prêt à prendre son courage à deux mains, le brun roula sur son flanc gauche pour se tourner vers Aleska malgré la vague nauséeuse qui le prit subitement. « Ale… » Tenta t’il d’articuler alors qu’il sentait la belle l’attirer à lui, la main de cette dernière caressant ses cheveux avec une douceur sans pareil. Fermant les yeux, apaisé par l’étreinte de la jeune femme, il se laissa aller à une seconde de repos, ses bras se nouant d’eux-mêmes autour de la taille d’Aleska.


Dernière édition par Levi Mayer le Dim 8 Déc - 14:17, édité 14 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Jessalyn Wakefield
❖ I LIVE FOR THE APPLAUSE.
RUMEURS LANCÉES : 409
CÉLÉBRITÉ : mila kunis
PSEUDO : sally ☆ blueberry
AVEC NOUS DEPUIS : 25/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

~ ~ ~


i.d cart
RÉPERTOIRE:
ADRESSE: # 2451 rue st-james
DISPONIBILITÉ RP:

MessageSujet: Re: And I fall, I fall, I falter but I'll find you before I drift away + levi   Sam 7 Déc - 20:40

aown, mais j'adore l'idée du génie et je trouve que ça colle avec la bouille de grant malheureusement, je ne te serais d'aucun secours pour la famille d'accueil, mais je suis certaine que tu trouveras parmi nos membres What a Face

Je te souhaite la bienvenue parmi nous et bon courage pour ta fiche I love you Si tu as des questions, n'hésite pas à nous contacter

_________________


~ kiss me hard before you go, summertime sadness I just wanted you to know that, baby, you're the best ~

I got my red dress on tonight dancing in the dark in the pale moonlight done my hair up real big beauty queen style high heels off, I'm feeling alive. Oh, my God, I feel it in the air telephone wires above are sizzling like a snare honey, I'm on fire, I feel it everywhere nothing scares me anymore I've got that summertime, summertime sadness. Oh, oh, oh, oh, oh I'm feelin' electric tonight cruising down the coast goin' 'bout 99 got my bad baby by my heavenly side I know if I go, I'll die happy tonight.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


~ ~ ~


MessageSujet: Re: And I fall, I fall, I falter but I'll find you before I drift away + levi   Sam 7 Déc - 20:56

je ne pourrais malheureusement pas non plus répondre à ta demande, mais je peux te dire que t'as fais un sacré bon choix d'avatar et que j'ai hâte de lire ta fiche.  
bienvenue. I love you
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Levi Mayer

RUMEURS LANCÉES : 36
CÉLÉBRITÉ : Grant Gustin
PSEUDO : .
AVEC NOUS DEPUIS : 07/12/2013

Voir le profil de l'utilisateur

~ ~ ~


MessageSujet: Re: And I fall, I fall, I falter but I'll find you before I drift away + levi   Sam 7 Déc - 20:57

Graou les gars, vos choix d'avatars    
Un tout grand merci pour l'accueil   
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Cece Carstairs
∞ EVERYTHING ISN'T ENOUGH
RUMEURS LANCÉES : 199
CÉLÉBRITÉ : jenna.cutie.coleman
PSEUDO : millie ❊ mélodie
AVEC NOUS DEPUIS : 25/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur

~ ~ ~


i.d cart
RÉPERTOIRE:
ADRESSE:
DISPONIBILITÉ RP:

MessageSujet: Re: And I fall, I fall, I falter but I'll find you before I drift away + levi   Sam 7 Déc - 21:17

GRANT  il est juste parfait dans arrow  
anyway bienvenue sur le forum & bon courage pour la suite de ta fiche
si tu as des questions, nous sommes là

je peux peut-être te proposer ma Bella, elle a été adoptée lorsqu'elle était plus jeune, bref l'idée est que si ça colle sa famille pourrait te servir de famille d'accueil

_________________
never let me go.
I love you without knowing how, or when, or from where. I love you simply, without problems or pride: I love you in this way because I do not know any other way of loving but this, in which there is no I or you, so intimate that your hand upon my chest is my hand, so intimate that when I fall asleep your eyes close. ©️wild hunger + pablo neruda
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Levi Mayer

RUMEURS LANCÉES : 36
CÉLÉBRITÉ : Grant Gustin
PSEUDO : .
AVEC NOUS DEPUIS : 07/12/2013

Voir le profil de l'utilisateur

~ ~ ~


MessageSujet: Re: And I fall, I fall, I falter but I'll find you before I drift away + levi   Sam 7 Déc - 21:51

Cece ça collerait et ça m'intéresse. On en parle par mp ?   
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Bella Rhodes
✰ SHOW ME HOW TO LIVE SAFELY
RUMEURS LANCÉES : 128
CÉLÉBRITÉ : phoebe tonkin
PSEUDO : millie ❊ mélodie
AVEC NOUS DEPUIS : 12/11/2013

Voir le profil de l'utilisateur

~ ~ ~


i.d cart
RÉPERTOIRE:
ADRESSE:
DISPONIBILITÉ RP:

MessageSujet: Re: And I fall, I fall, I falter but I'll find you before I drift away + levi   Sam 7 Déc - 22:12

parfait oui on fait ça, tu m'envoies un mp ? ou je le fais ?

_________________
you make me bleed.
never had trouble getting what i want but when it comes to you, i’m never good enough. when i don’t care, i can play ‘em like a ken doll, won’t wash my hair then make 'em bounce like a basketball. but you make me wanna act like a girl, paint my nails and wear high heels. yeah you, make me so nervous that i just can’t hold your hand. ©️wild hunger
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Levi Mayer

RUMEURS LANCÉES : 36
CÉLÉBRITÉ : Grant Gustin
PSEUDO : .
AVEC NOUS DEPUIS : 07/12/2013

Voir le profil de l'utilisateur

~ ~ ~


MessageSujet: Re: And I fall, I fall, I falter but I'll find you before I drift away + levi   Sam 7 Déc - 22:13

Je vais t'en envoyer un I love you  (l'espace d'une seconde j'ai été perturbée  )
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Bella Rhodes
✰ SHOW ME HOW TO LIVE SAFELY
RUMEURS LANCÉES : 128
CÉLÉBRITÉ : phoebe tonkin
PSEUDO : millie ❊ mélodie
AVEC NOUS DEPUIS : 12/11/2013

Voir le profil de l'utilisateur

~ ~ ~


i.d cart
RÉPERTOIRE:
ADRESSE:
DISPONIBILITÉ RP:

MessageSujet: Re: And I fall, I fall, I falter but I'll find you before I drift away + levi   Sam 7 Déc - 22:29

D'accord, j'attends ton mp alors (oui oui je fais souvent cet effet )

_________________
you make me bleed.
never had trouble getting what i want but when it comes to you, i’m never good enough. when i don’t care, i can play ‘em like a ken doll, won’t wash my hair then make 'em bounce like a basketball. but you make me wanna act like a girl, paint my nails and wear high heels. yeah you, make me so nervous that i just can’t hold your hand. ©️wild hunger
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


~ ~ ~


MessageSujet: Re: And I fall, I fall, I falter but I'll find you before I drift away + levi   Dim 8 Déc - 15:02

Bienvenue
content que tu es trouvé ton bonheur avec Cece  
J'adore ton choix d'avatar (et j'aimais Gustin bien avant Arrow !)  
au plaisir de te recroiser dans les rues de notre bonne petite ville.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Jessalyn Wakefield
❖ I LIVE FOR THE APPLAUSE.
RUMEURS LANCÉES : 409
CÉLÉBRITÉ : mila kunis
PSEUDO : sally ☆ blueberry
AVEC NOUS DEPUIS : 25/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

~ ~ ~


i.d cart
RÉPERTOIRE:
ADRESSE: # 2451 rue st-james
DISPONIBILITÉ RP:

MessageSujet: Re: And I fall, I fall, I falter but I'll find you before I drift away + levi   Dim 8 Déc - 16:46


YEAAAH! TU ES VALIDÉ(E) !
Pauvre gamin, moi je dis, on a juste envie de le prendre dans nos bras et de le serrer super fort contre nous Au moins, il a été recueilli par une bonne famille et l'idée du personnage est original, j'adhère
LES LIENS UTILES :
FICHE DE LIENS ~ si tu veux des amis, prends un curly.
DEMANDE DE LOGEMENT ~ pour ne pas te retrouver à la rue, wesh !
DEMANDE DE TRAVAIL ~ pour te faire de l'argent.. honnêtement.
BOTTIN ~ pour vérifier si tu t'y trouves bien.
ET... LE FLOOOD ~ have fun.

L'équipe entière te souhaite que tu t'amuses bien parmi nous et que tu y resteras pour l'éternité. Si tu as la moindre question, n'hésite pas à contacter un membre de l'équipe

_________________


~ kiss me hard before you go, summertime sadness I just wanted you to know that, baby, you're the best ~

I got my red dress on tonight dancing in the dark in the pale moonlight done my hair up real big beauty queen style high heels off, I'm feeling alive. Oh, my God, I feel it in the air telephone wires above are sizzling like a snare honey, I'm on fire, I feel it everywhere nothing scares me anymore I've got that summertime, summertime sadness. Oh, oh, oh, oh, oh I'm feelin' electric tonight cruising down the coast goin' 'bout 99 got my bad baby by my heavenly side I know if I go, I'll die happy tonight.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Levi Mayer

RUMEURS LANCÉES : 36
CÉLÉBRITÉ : Grant Gustin
PSEUDO : .
AVEC NOUS DEPUIS : 07/12/2013

Voir le profil de l'utilisateur

~ ~ ~


MessageSujet: Re: And I fall, I fall, I falter but I'll find you before I drift away + levi   Dim 8 Déc - 16:48

Merci Morgan  

Jessalyn, allez y tous, prenez moi dans vos bras    Merci pour la validation
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



~ ~ ~


MessageSujet: Re: And I fall, I fall, I falter but I'll find you before I drift away + levi   

Revenir en haut Aller en bas
 

And I fall, I fall, I falter but I'll find you before I drift away + levi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Catching Monster Muskie in Fall
» M'Boutou Fall à l'essai
» Victas fire fall FC
» Hello aride in the fall
» Youssoupha FALL

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
don't mess with the neighbors :: II - PEOPLE ALWAYS LEAVE :: one more time :: i'm a survivor-